Contactez-nous Rejoignez-nous sur Facebook Rejoignez-nous sur Twitter Abonnez-vous à notre flux RSS
Accueil

[ nos solutions ]

[ assistance ]
Assistance téléphonique
Prise en main à distance

Du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h15 et de 13h30 à 18h

Tél. 03 26 35 00 50

[ nos clients ]

Plus d'infos

Accueil > Actualités

[ actualités ]

Retrouvez ici toutes les actualités de TER'Informatique : événements, nouveaux produits, mises à jour...
 


[ TER’Paie prêt pour la DSN en 2015 ]

Les éditeurs de logiciels de paie doivent se tenir prêt en 2015 à intégrer la DSN. TER'Informatique a pris les devants en signant la charte éditeurs avec l’Administration pour son logiciel TER’Paie et teste déjà le nouveau système.

Hélène Tellier : "les avantages pour tous sont la réduction du
nombre de déclarations, la simplification et la sécurisation
des données".

Depuis 20 ans TER’Informatique édite et commercialise TER’Paie, logiciel de gestion des salaires, diffusé dans toute la France auprès d’un large public allant de l’employeur de main d’oeuvre viticulteur, au prestataire de paie, en passant par la PME de 200 salariés."90 % de nos clients dépendent du régime MSA", explique Hélène Tellier, responsable de la gamme sociale.

Chaque année, plus de 350 utilisateurs sur 30 départements produisent 100 000 bulletins de paie.

En juin, TER’Informatique a signé la "Charte de partenariat Déclaration sociale nominative (DSN)" du Groupement d’intérêt public pour la modernisation des déclarations sociales, confirmant son engagement dans la phase pilote et est référencé sur le site www.dsn-info.fr.

La DSN est un nouveau mode de déclarations sociales visant à simplifier les démarches des entreprises en remplaçant la quasi-totalité des déclarations sociales issues de la paie.

"J’ai établi un cahier des charges au 2e trimestre 2014 en prenant en compte toutes les informations nécessaires pour produire un fichier Échange de Données Informatiques en accord avec le protocole DSN. Le développement de ces nouvelles fonctionnalités a été réalisé par Damien Perrein, spécialiste du logiciel TER’Paie au service informatique de la FDSEA 51 et cette version est actuellement en test", poursuit Hélène Tellier.

Les employeurs de main-d’oeuvre et les prestataires de paie utilisant TER’Paie devront établir la DSN mensuelle une fois par mois pour les données sociales nominatives et produire une DSN ponctuelle à chaque événement particulier de la vie du salarié (maladie, fin de contrat…). Le fichier produit dans l’application TER’Paie devra être transmis via les sites concernés : MSA ou Net Entreprises. Les employeurs devront s’inscrire auprès de l’un ou de l’autre de ces organismes en amont de l’envoi des données sociales.

Un déploiement par palier

Plusieurs phases sont prévues. La 1ère où la DSN se substitue à 4 déclarations : l’attestation de salaires pour le versement des indemnités journalières maladie, maternité et paternité ; l’attestation d’employeur destinée à Pôle Emploi, la déclaration et enquête de mouvements de main d’oeuvre ainsi que le formulaire de radiation pour les organismes complémentaires et supplémentaires. La phase 1 validée, la DSN en phase 2 intégrera la déclaration de salaires en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles.

Au 1er janvier 2016, la DSN en phase 3 intégrera le bordereau de versement mensuel et la déclaration trimestrielle des salaires. Lorsque cette nouvelle déclaration sera disponible dans l’application TER’Paie, TER’Informatique communiquera auprès de ses clients. Une mise à jour programme en téléchargement sera mise à leur disposition avec une note explicative.

Des formations en groupes ou individuelles leur seront proposées pour les accompagner. "Notre assistance sera également disponible pour répondre aux interrogations techniques concernant cette nouvelle fonctionnalité. Notre objectif est d’accompagner sereinement nos clients dans l’intégration de la DSN, sans attendre la date butoir du 1er janvier 2016", conclut Hélène Tellier.

Denis Barbier

"Il y a beaucoup de compétences"

Yveline Prat : "ce choix est un grand
satisfecit".

Yveline Prat, viticultrice à Vert Toulon, a choisi de réaliser elle-même les paies de ses 13 salariés et 90 vendangeurs. Elle a opté pour le logiciel TER’paie et s’en trouve très satisfaite. "Je devais changer cette année car j’étais sur deux entités pour réaliser les paies des salariés et celles des vendangeurs. Je me suis renseignée auprès de connaissances et l’on m’a conseillé la FDSEA et TER’Informatique. Un choix que je ne regrette pas". Yveline Prat n’est pas une novice de la gestion informatique des salaires.

"Je suis informatisée depuis 1993 avec un autre programme alors que la SA a été créée en 1990, dans le but d’établir les fiches de paie des vendanges". Viticultrice à Vert-Toulon, elle gère 4 sociétés.

"Nous exploitons 12 hectares dans l’Aube et la Marne dont la moitié en propre et nous commercialisons entre 70 000 et 80 000 bouteilles selon les années. Les 4 sociétés comptent au total 13 salariés en CDI. Mais nous embauchons aussi une quinzaine de CDD au moment du relevage ainsi que 90 vendangeurs", poursuit Yveline Prat.

Elle rejoint donc en début d’année TER’Informatique et TER’Paie. "Les atouts sont nombreux. Par exemple, tout est groupé. Les paies des salariés, celles pour les vendanges. Je travaille même désormais avec TER’Informatique pour les factures (gestion commerciale). Parce j’ai vite constaté que le travail réalisé par le Groupe FDSEA est très professionnel. Il y a aussi une véritable connaissance du terrain, de la réa- lité viticole et plus spécifiquement de la viticulture champenoise, à la législation particu- lière à la Champagne. C’est primordial à mon sens".

Accompagnement de qualité

Autre sujet de satisfaction pour Yveline Prat, l’outil. "Il est très simple d’utilisation. Il m’a d’ailleurs convenu immédiatement. Je n’ai pas eu besoin de les appeler beaucoup quand cela a été mis en place. C’est effectivement simple mais aussi efficace. Comme pour l’installation, je n’ai pas besoin de les contacter régulièrement pour le fonctionnement. Je pense que la formation au départ est de qualité. Et puis, ce qui est appréciable aussi, c’est que l’on a toujours les mêmes personnes quand il y a des contacts. C’est très important aussi d’avoir le même interlocuteur".

Les mises à jour du logiciel TER’Paie ne lui posent pas de problème lorsque les données concernant la réglementation sont à modifier. "Ils nous en-voient un message par Internet. Ensuite, il suffit de faire la mise à jour en ouvrant l’application TER’Paie. Là encore c’est très simple mais en plus, c’est très rapide. D’autant que chez moi, je n’ai pas de souci de connexion. En 7 mois, depuis que je travaille avec TER’Informatique, j’ai eu 2 mises à jour à effectuer. Quant à la mise à jour pour les vendanges, cela c’est très bien passé aussi", se réjouit-elle. Yveline Prat est satisfaite de l’accompagnement mis en place par la société TER’Informatique concernant l’utilisation du logiciel TER’Paie.

"Je conseille à d’autres personnes de travailler avec ces professionnels. Il y a beaucoup de compétences. Ce choix est un grand satisfecit. Cela a évidemment un coût, mais je ne regrette pas", conclut la viticultrice.

Denis Barbier

Haut de Page Retour

 

[ nos partenaires ]
Cegid So'neo Orange AS Entreprises FDSEA Conseil

Plus d'infos

[ A noter... ]

Mozy Les viticulteurs commerçants soumis à la loi anti-fraude dès le 1er Janvier 2018

La loi anti-fraude à la TVA s’imposera à tous les commerçants équipés d’un système de caisse informatisé à compter du 1er janvier 2018.

Eric Viron, responsable des logiciels viticoles chez TER’Informatique, explique les incidences pour les viticulteurs et sur les logiciels TER’Viti et MAGNUM Gestion...